Choisir un purificateur d'air

Selon l'AFSSET, plus de 90% des foyers français sont pollués au formaldéhyde au-delà du seuil limite. Cette substance nocive est présente dans de nombreux produits de notre intérieur : colles, parfums d'ambiance, peintures, meubles, moquettes, etc. Il vous suffit parfois de quelques travaux dans une chambre pour dépasser le seuils de concentration ! Pour être sûr du taux de polluants de votre air intérieur, vous pouvez utiliser un kit d'analyse du formaldéhyde et des COV.

Il existe plusieurs techniques pour purifier l'air intérieur. Choisir un purificateur d'air necessite de savoir ce que l'on souhaite purifier dans l'air, car malheuresement, le produit parfait n'existe pas encore. Beaucoup de fabriquants de purificateurs expliquent avoir LE purificateur miracle super efficace, beau, silencieux, etc. Le produit peut en effet se reveler très efficace, mais jamais sur tous les types de polluants intérieurs. Attention également aux résultats de tests fournis par les marques, il est facile de balancer X poussieres sous une petite bulle, allumer un purificateur et avoir des réusltats de "test" merveilleux... mais quid du test dans une vraie pièce? Nous allons donc lister les technologies qu'on trouve dans les purificateurs et expliquer sur quoi elles sont efficaces.

Pré-filtre: C'est en général une mousse inerte que l'on voit sur de nombreux produits de traitement de l'air. Son rôle est de capturer les grosses poussières ou les insectes attirés par le flux d'air.
Filtre à charbon actif: il est utilisé pour détruire les odeurs, on le retrouve dans le filtre de la hotte d’aspiration de la cuisine lorsqu’elle fonctionne sans sortie sur l’extérieur. Le charbon actif ou charbon activé ou charbon végétal, se présente sous la forme d'une poudre noire, légère, constituée essentiellement de matière carbonée à structure poreuse. C'est en fait, une sorte de charbon de bois. De sa qualité dépend sa durée de vie. Blueair à developpé un système SmokeStop pour absorber les odeurs sur une longue période (6 mois).
Filtre HEPA : La filtration HEPA est un standard développé par la Commission de l’énergie Américaine (http://www.energy.gov). Les filtres HEPA représentent le moyen le plus efficace au monde pour filtrer l’air des saletés, pollens, bactéries et n'importe quelle particule dans l'air ayant une taille supérieure à 0,3 microns. Ils sont utilisés dans les hôpitaux, les compagnies pharmaceutiques et les entreprises d’électroniques, etc. pour éliminer les fines poussières. Pour être appelé HEPA, un filtre doit éliminer 99.97% des particules de 0.3 micron. Énorme inconvénient, il est très difficile de faire passer une grande quantité d'air.

Filtre à Plasma: le plasma est la phase gazeuse ionisée où les constituants, ions et électrons, interagissent entre eux par le biais des forces électromagnétiques). Le filtre crée un champs magnétique qui capture les particules. Avantage important, ce filtre est lavable. Stadler Form vient de developper un filtre plasma très efficace du nom de HPP (High Potential Particle)

Filtre par photocalyse: C'est le processus électronique qui se produit à la surface d’un catalyseur (le dioxyde de titane – TiO2) par l’intervention d’un rayonnement UV (photon). Les particules polluantes sont absorbées à la surface du catalyseur pour être oxydées. Ce sont les photons qui créent des sites d’oxydation et de réduction à la surface du catalyseur. Ce processus provoque la cassure des liaisons chimiques des polluants biologiques et COV, qui alors se dégradent en H2O et CO2.

Filtration thermodynamique ou TSS: brevet développé par Airfree. Il fonctionne comme un petit incinérateur. Il est très efficace sur les micro-organismes, les bactéries et les virus et ont fait des tests dans un vrai environnement prouvant l'efficacité. Les purificateurs Airfree n'ont pas de filtres, tout ce qui rentre dans le purificateur en sort. Ils ne sont donc pas efficaces sur les pollens et les poussières mais tous les organismes vivants en ressortiront mort et donc inoffensifs.

L'ionisation: L'ionisation est l'action qui consiste à enlever ou ajouter des charges à un atome ou une molécule. L'atome - ou la molécule - en perdant ou en gagnant des charges n'est plus neutre électriquement. Il est alors appelé ion. Dans le cadre du traitement de l’air nous ne parlons que d’ionisation négative. Le principe est tout simple : Toutes les particules en suspension dans l'air ambiant étant électriquement neutres ou positives (pollution), les ions négatifs vont être attirées par ces particules (effet d'attraction électrostatique). Ces poussières et particules, étant rendues électriquement négatives par ces ions, seront ensuite précipitées au sol par ce même principe électrostatique.